neucp

Le Neu CP, un produit de financement pas réservé aux grandes entreprises

« Quelle est la différence entre un billet de trésorerie et un certificat de dépôt ? »

Si vous êtes trésorier d’entreprise, vous avez déjà entendu cette question : vos stagiaires vous la posent chaque année.

Mais cette année, c’est différent. Vous n’aurez plus à leur expliquer que les billets de trésorerie sont émis par des entreprises et les certificats de dépôt par des banques.

Ces produits sont désormais rassemblés sous l’appellation Neu CP (« Negotiable EUropean Commercial Paper », à prononcer « New CP »).

La place financière de Paris (Paris Europlace) a en effet souhaité donné un coup de jeune à ce segment de marché pour inciter les ETI et les entreprises étrangères à l’utiliser.

Comment fonctionne le Neu CP ?

Un Neu CP est un « papier commercial » : un titre de créance qu’une entité va émettre pour se financer, et qui va être acheté par une autre entité pour placer sa trésorerie.

Les principaux émetteurs de Neu CP sont les banques, établissements de crédit, entreprises, organismes publics, régions… les principaux acheteurs sont les OPCVM et les trésoreries d’entreprise ou de banque.

On peut considérer le Neu CP (et son ancêtre le billet de trésorerie, créé en 1985) comme un prêt interentreprises. Les fintech proposant du peer-to-peer lending n’ont fait que s’inspirer de cette recette vieille de plus de 30 ans !

Les caractéristiques des Neu CP sont standardisées :

  • Maturité : de 1 jour à 1 an
  • Devises : toutes devises possibles
  • Nominal : au moins 150 000 euros (ou l’équivalent en devises)
  • Taux : fixe, variable (indexé sur l’EONIA par exemple) ou structuré (indexé sur un taux non standard). Le taux est librement fixé entre l’émetteur et l’investisseur

Les Neu CP ne versent aucun intérêt intermédiaire entre l’émission et le remboursement. Ils peuvent cependant être émis à un cours différent du nominal ou comporter une prime de remboursement.

Les émetteurs apprécient la facilité de mise en place, la rapidité de l’émission (la pratique courante est de procéder au règlement/livraison en  J+2, amis il est possible d’émettre en valeur J+1, voire en valeur jour si l’on s’y prend assez tôt) et l’accès un taux très compétitif. Une émission est en général moins coûteuse qu’un tirage sur une ligne de crédit.

Le taux à l’émission d’un Neu CP à 1 an est aujourd’hui négatif (source Banque de France – lien pdf) : une aubaine pour les émetteurs, mais moins pour les prêteurs…

Les prêteurs apprécient le fait de ne pas être engagés sur une durée puisqu’ils ont toujours la possibilité de revendre sur le marché secondaire un titre dont ils voudraient se débarrasser. Les gérants d’OPCVM voient également dans ce produit un moyen de diversifier le risque de contrepartie de leur portefeuille.

Comment émettre un Neu CP

Les règles ont été assouplies afin d’encourager les ETI à utiliser cet instrument. Les autorités de place font les yeux doux aux émetteurs !

Le marché est centralisé par la Banque de France : pour avoir l’autorisation d’émettre, il faut d’abord lui soumettre un dossier de présentation financière.

Ce dossier, destiné aux investisseurs, détaille le profil juridique et financier de l’entreprise, mentionne les coordonnées de ses équipes de trésorerie, et indique la notation des titres.

La plupart des émetteurs font noter leur programme d’émission de Neu CP par une agence de notation. La notation sert de guide aux investisseurs et leur permet une estimation rapide du risque de contrepartie qu’ils prennent en achetant un titre.

Il est possible d’émettre un Neu CP non noté, mais le nombre d’acheteurs potentiels est alors plus restreint et les taux plus élevés, prime de risque oblige.

Afin d’alléger la facture des petits émetteurs, les contraintes de notation des Neu CP ont été allégées : il n’est plus nécessaire de recourir à l’oligopole Standard & Poors, Moody’s ou Fitch. Une notation par une agence alternative est acceptée dans un programme d’émission.

Comment émettre un Neu CP ?

Une fois autorisé à émettre, l’émetteur peut prospecter ses investisseurs.

L’émission peut être traitée en direct entre l’émetteur et l’acheteur, ou intermédiée par un agent placeur (une banque ou un courtier qui va chercher à « placer » les titres, c’est-à-dire trouver des acheteurs). Comme pour un mandat immobilier, l’intermédiaire prend une commission…

L’émission se traite au téléphone. Une fois l’émetteur et l’investisseur d’accord sur les caractéristiques du titre, c’est la chambre de compensation Euroclear France qui prend le relais. Elle crée le titre et le livre à l’acheteur en échange de son paiement.

C’est également Euroclear qui se chargera du remboursement : l’émetteur ne rembourse pas directement sa contrepartie initiale car le titre a pu changer de main depuis l’émission. Il paye Euroclear, qui distribuera le montant aux détenteurs du titre.

Et ça marche ?

En rythme de croisière, environ 250 Md€ à 300 Md€ de Neu CP circulent dans le marché. Les émetteurs financiers représentent deux tiers du volume émis.

En mai 2017, l’encours émis par les les entreprises s’élevait à 70 Md€. Outre les grands du CAC 40, quelques entreprises plus petites émettent des Neu CP : Neopost, Lisi, AKKA Technologies, Fromageries Bel…

Le solde est émis par les organismes publics : des régions, municipalités mais également des agences telles que l’Unedic.

En réalité, le contexte de taux négatifs pèse sur ce marché. Les acheteurs naturels de ce produit, les OPCVM monétaires, sont en décollecte et n’ont pas d’appétit pour de nouveaux placements.

Les trésoriers disposant de liquidités boudent également ce placement qui ne rémunère que difficilement 0% à un an. Ils privilégient (à raison) les comptes à terme ou tout simplement le cash laissé en compte.

Néanmoins, lorsque les taux auront remonté et lorsque les banques seront plus frileuses sur les financements, le Neu CP permettra aux trésoriers de diversifier leurs sources de financement.

L’histoire a montré que cet outil était un bon complément au financement bancaire. Les ETI auront alors toute la bienveillance de la Banque de France et de Paris Europlace pour lancer leur première émission !

Pour aller plus loin :

La Banque de France publie tous les mois une intéressante note sur l’état du marché de Neu CP. Nous vous invitons à la consulter sur son site.

Auteur de l’article : Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *