Vers une normalisation de la politique monétaire de la BCE malgré un ralentissement de l’inflation en juin

Malgré une baisse du taux d’inflation de la zone euro, les perspectives favorables du marché allemand et espagnol permettent d’envisager une remontée des taux directeurs dans les mois à venir.

Pandat fait le point sur la situation.

Une inflation en recul pour le deuxième mois d’affilé

Mauvaise nouvelle pour la zone euro. Alors que la BCE avait fixé un objectif d’inflation à 2%, le premier semestre 2017 se termine avec un taux d’inflation à 1,3%, bien loin du niveau fixé par Francfort.

Après un mois d’avril encourageant à 1,9%, le taux d’inflation de la zone euro affiche son deuxième mois en baisse. La faiblesse de l’inflation est à mettre sur le compte d’un recul des prix du secteur de l’énergie.

Au sein de la zone euro, tous les pays n’affichent pas les mêmes résultats. Si la France, avec un taux à 0,7% ( après un mois de mai à 0,8%) fait partie du peloton final. L’Allemagne et l’Espagne, quant à elles, affichent une inflation record à 1,5%.

Bien que surpris par les mauvais résultats de l’ensemble de la zone, les marchés ont réagi favorablement aux résultats allemands. Le retour de l’inflation Outre-Rhin est le signe de la solidité de la reprise de la croissance et est de bon augure pour l’ensemble des pays européens.

L’indice définitif de l’inflation du mois de juin sera confirmé le 13 juillet 2017. Ce chiffre officiel servira de base pour le calcul des taux d’intérêt du livret A.

 

Taux d’intérêt: vers une normalisation de la politique monétaire de l’UE

Ces perspectives favorables Outre-Rhin combinées au discours de M. Draghi, qui le 26 juin a estimé que la conjoncture en zone euro était solide et que le risque de déflation était endigué, ont directement impacté les taux d’intérêt. Les emprunts d’Etat français ont vu leur rendement passé de 0,60 à 0,75% en quelques jours. Malgré les résultats de l’inflation inférieurs aux attentes, la BCE dans sa politique monétaire et les prévisions de reprises des taux d’intérêt semblent s’éloigner. La BCE a d’ailleurs rappelé qu’une hausse durable de l’inflation était la condition sine qua non pour envisager une normalisation de la politique monétaire.

Découvrez notre offre de Compte à terme

Contactez-nous

  • En accord avec notre politique de sécurité et de confidentialité, nous nous engageons à ne jamais communiquer vos données à l'extérieur.

Post Author: Lucie