4 conseils « trésorerie » pour démarrer 2019 du bon pied !

L’année 2019 s’ouvre avec son lot de nouveautés : transformation du CICE en allègement de charges, baisse de l’IS, suppression du forfait social pour les PME…

Sans oublier bien évidemment, la principale préoccupation des RH et des directions financières : le prélèvement à la source qui confie à l’entreprise le rôle de percepteur de l’impôt sur le revenu.

En conséquence, vous n’avez ni le temps de fêter les 20 ans de l’euro (eh oui, déjà !), ni l’occasion de vous occuper de la rémunération de la trésorerie, comme vous vous l’étiez pourtant promis.

Pour conserver cette bonne résolution, voici 4 conseils qui peuvent vous inspirer tout au long de l’année, améliorer votre gestion de trésorerie et faire de meilleurs placements !

#1 Allez chercher le cash

En profitant de la clôture annuelle, faites un état des lieux de vos placements. Fermez les comptes inutilisés, allez chercher le cash qui dort dans les filiales en versant des dividendes ou grâce à une centralisation de trésorerie… Un cash centralisé est en général mieux géré et évite un endettement au niveau de la maison-mère.

➡️ Comptabilité et trésorerie doivent travailler ensemble pour une meilleure gestion de trésorerie

#2 Ajustez vos prévisions

Vous avez sans doute déjà un budget pour l’année, il faut désormais le traduire sous forme de prévisions de trésorerie. Soyez honnête : le but n’est pas de fixer une cible mais d’être juste. Les placeurs sont nombreux sur les marchés et pas forcément en position de force lorsqu’il s’agit de négocier. Pour trouver de bonnes affaires, il faudra faire des concessions. Plutôt que d’exiger une disponibilité permanente en J, le simple fait d’accepter 32 ou 91 jours de préavis pour récupérer vos fonds vous ouvrira de nombreuses portes.

➡️ Nos conseils pour établir un plan de trésorerie prévisionnel

#3 Révisez votre gouvernance

Petite ou grande structure, vous avez vos règles internes. Mais elles ne sont peut-être pas adaptées à l’univers de taux bas persistants. Une entreprise qui n’aurait le droit qu’à des OPCVM monétaires se condamnerait à des taux négatifs ! Soyez agile et adaptez vos frontières produits, contreparties et géographiques à l’environnement de marché.

➡️ La charte de trésorerie, ou cahier des limites, est un document vivant

#4 Faites-vous accompagner

Impossible de connaître en permanence le meilleur placement pour votre entreprise. Votre courtier Pandat agrège les meilleures offres du marché et vous les restitue lorsque vous en avez besoin. Un petit point chaque trimestre ne coûte rien, mais vous fera gagner beaucoup de temps et d’argent !

➡️ Nos services sont gratuits. Appelez-nous !

 

Prenez contact avec nos équipes

Auteur de l’article : Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *